Rousse N° 3. Toile de la série Les rousses

150,00

Toile réalisée en éclaboussures de peinture à l’huile sur une toile de lin mesurant 40 cm X 40 cm. Œuvre en parfait état. Toile signée par l’artiste en bas à gauche.

 

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Rousse N° 3 :

Pourquoi ai-je voulu créer une série de toiles représentant les visages de jeunes femmes rousses ? Hé bien, j’ai voulu, avec mes pinceaux et mes toiles remettre à l’honneur ces beautés rousses.

Elles sont honnies depuis l’antiquité, et plus précisément depuis la mythologie égyptienne qui qualifiait le dieu Seth, assassin de son frère Osiris (il l’a quand même coupé en 14 morceaux !!), d’ « impie, violent, et roux ». 

Impie, violent, passe encore, vu le sort réservé à son frère, mais…. roux…..pourquoi donc ?

Les roux seraient des assassins ?

Sont-ils sortis de l’enfer comme le laisse penser leurs chevelure de feu ?

Au Moyen-âge, dans l’imaginaire collectif, les rousses étaient, soit des sorcières, soit des prostituées, soit les deux en même temps. C’est ainsi qu’en 1254, Saint Louis publie un édit exigeant que les femmes qui vendent leur corps se teignent en roux « couleur des feux de l’enfer et de la luxure », pour être distinguées des honnêtes femmes. Des sorcières prostituées…brrrr ca fait froid dans le dos.

Et bien, à présent, rendons justice à ces beauté et usons de notre art pour les rendre encore plus belles qu’elles ne sont déjà, certains étant persuadés que la rousseur rend sulfureuse, torride, et glamour. ( comme ma section des femmes glamour)

Commençons par remercier la chanteuse française Mylène Farmer. En 1986, elle fait tomber les tabous en incarnant une rouquine courtisane dans son clip culte « Libertine ».

Ne pas oublier également la première Miss France rousse en la personne de Delphine Wespiser, même si elle avoua, un peu plus tard, qu’elle s’était faite teindre les cheveux. C’est pas grave. Une rousse Miss France, même fausse ça le fait quand même !!

Et Sylvette Herry ? On ne va pas la passer sous silence quand même ?  N’a-t-elle pas fait tout son possible pour mettre les rousses en haut de l’affiche ?

Comment ça vous ne connaissez pas cette merveilleuse actrice ?

Allez un petit effort…rousse, petite, des taches de “son” plein son minois et un rôle d’anthologie dans “les valseuses“…ça y est vous avez identifié Miou-Miou.

Alors ne sont-elles pas magnifiques ces jeunes femmes rousses ?

 

 

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Rousse N° 3. Toile de la série Les rousses”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :